Exil, fugues & fantaisies – récital d’orgue

Lade Karte ...

Date/Time
Date(s) - 07.10.2016
12:30 - 13:15

Location
Festival « Toulouse les Orgues »

Categories


Récital d’orgue à l’église Saint-Pierre des Chartreux

Exil, Fugue et Fantaisies, ou « Londres-Bruxelles, aller simple »

Août 1613 : John Bull fuit Londres en secret pour les Flandres espagnoles, à la suite d’un scandal touchant à sa vie privée. Il s’établit à Bruxelles, ou il est protégé par l’archiduc Albert, qui l’engage dans sa chapelle. Là, il retrouve son ami Peter Philips, autre organiste expatrié – lui à cause de sa foi catholique – ainsi que les autres organistes de la cour, parmi lesquels se trouvent des sommités comme Pieter Cornet…

Bruxelles est alors une ville foisonnante d’activité musicale, un véritable carrefour européen de l’orgue. Mais le bonheur de Bull sera de courte durée : le long bras de la diplomatie anglaise le rattrape et oblige son employeur de le renvoyer. Il s’établit alors à Anvers où, après une période de grande pauvreté, il finira sa vie comme l’organiste de la cathédrale.

À cette époque, de nombreux musiciens sillonnèrent l’Europe pour exercer leur métier, pour des raisons parfois religieuses, parfois économiques. Ces exils volontaires ou imposés ont été des sources d’échanges artistiques fructueux et d’œuvres aux inspirations croisées. La rencontre avec des musiciens et des musiques de tous les coins de l’Europe aura une influence décisive sur le style d’écriture de Bull qui évolue vers une plus grande simplicité.

Au préalable, quand il vivait encore à Londres, c’était pourtant lui et ses contemporains anglais qui avaient influencé avec leur musique virtuose et originale les compositeurs néerlandais et amands comme Sweelinck et Cornet.

Œuvres de Bull, Philips, Sweelinck, Cornet etc.

www.toulouse-les-orgues.org